Contemplation

Absorbée par la contemplation de leur traits si parfaits, elle ne s'était pas rendue compte de ce qu'ils étaient, réellement...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Camille?...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Camille Valois

avatar

Féminin Nombre de messages : 83
Âge rpg : 18 ans ~ 716 ans
Métier : lycéenne
Date d'inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Camille?...   Sam 18 Avr - 4:41

Camille sortie du bâtiment scolaire pour rejoindre le parking, elle était déboussolée, effrayée par ce qui venait de se passer, elle ne savait pas, elle ne savait plus ce qui était bien ou non, ce qu’il fallait faire… Elle cherchait sa voiture… elle était l’une des seules sur le parking… son sac ?! Elle cherchait son sac… non… elle l’avait laissé dans les toilettes, et elle ne pouvait pas y retourner, de peur de vraiment craquer cette fois… Alan était vraiment dangereux pour elle, jamais un vampire n’avait insisté à ce point à ce qu’elle redevienne Cam’. Elle devait éviter ce vampire, mais sans pour autant entrer dans une chasse à l’homme où elle serait bien évidemment la proie…il était hors de question que Camille s’humilie à jouer à ça, surtout avec lui !

Elle était consciente qui lui fallait un allié, mais la seule personne, enfin le seul vampire qu’elle connaisse assez bien pour lui demandé de l’aide était sans nul doute Alexeï, mais jamais Camille pourrait avoir assez de culot pour oser lui demander de l’aide alors qu’elle-même avait refuser de le conseiller correctement… Elle se rappela alors ses mots « Il peut être prudent pour des gens de notre espèce de rester un minimum en contact »… seulement elle était bien assez fière pour s’abaisser à lui demander de l’aide…

Le temps s’était couvert, la pluie commençait à tomber et elle n’avait aucun moyen de rentrer si ce n’était d’utiliser la marche à pied… Alors elle se lança, à marcher sur le bord de la route, la pluie tombant sans s’arrêter, les gouttes dégoulinantes le longs des cheveux bouclés de Mademoiselle Valois, qui les rendit de plus en plus raide. Ses cheveux lui tombés jusqu’au niveau des coudes… Ses habits étaient aussi trempés par l’eau qui venait du ciel…

Elle arriva alors en ville, dans la rue… Elle était faible par manque de nourriture, et sa longue marche l’avait encore plus épuisait. D’autant plus que sa résistance fut des plus éprouvantes pour elle… Alors qu’elle avait du mal à mettre un pied devant l’autre, déboussolée, elle s’arrêta devant une vitrine où la vitre renvoyé son reflet, alors elle posa sa main sur sa vitre comme pour essayer de toucher son autre elle…

Comment en est on arrivé là !

Sa main mouillée laisse quelques traces sur la vitrines, des traces sans empruntes... Le vent commença à se lever, donnant un air glaciale dans Forls, mais ce froid n'était pas perçt comme tel par la jeune femme, c'était plus sa force qui rallentissait Camille et qui la forçait à utiliser plus de force pour marcher... Elle continua sa marche, un pas, puis un autre, un autre…. Le quatrième fur de trop… la jeune vampire s’évanouit par manque de nourriture, ou par choc, ou peut être les deux…

_________________

~ Tel une reine dans la nuit
Mon charme te séduit
Ma beauté envoûtante
Fais de toi ma servante ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan Linard
Admin Sociopathe-pervers-sadique
avatar

Masculin Nombre de messages : 538
Age : 25
Clan || Meute || Famille : Clan Negens
Âge rpg : Trop vieux pour être comptabilisé ...
Métier : Buveur de sang// Modo Tout Puissant
Date d'inscription : 05/01/2009

MessageSujet: Re: Camille?...   Dim 19 Avr - 1:54

Alan avait marché longtemps après être sortit du lycée. La pluie s'abattit de plus en plus sur la ville de Forks. Tout les vêtements du jeune vampire étaient trempés ainsi que ses cheveux. D'ailleurs, quelques gouttes glissèrent sur son visage. On aurait même pu penser que c'étaient des larmes. Il marchait toujours, les mains dans les poches. La pluie avait un effet bénéfique sur lui, elle lui permettait de se laver de tout, lui donnant un semblant de repentit. Parfois, il entrouvrait les lèvres pour avaler des goutelettes. Il ne marchait pas dans les rues de Forks avec un but précis, mais au fond de lui, il avait encore faim. Mais avec cette pluie torrentielle, personne n'arpentait les rues, et encore moins à l'heure qu'il était. Le soleil allait se couchait, même si les rayons du soleil étaient déjà bien loin.

Après plusieurs heures de marche, il n'avait toujours croisé personne. Il soupira fortement. Il passa une main dans ses cheveux mouillés puis s'arrêta un instant. Il pensait à Camille. Après avoir fait le tour de la ville, il ne l'avait toujours pas revu. Sa présence lui manquait. Ses cheveux bouclés, ses lèvres rosées et sa peau glaciale lui manquaient. Il aurait tant voulu boire le sang de cette fille avec elle. Partager ce moment en sa présence. Il sortit ses mains de ses poches et fit craquer ses phallenges. Il se remit en marche et remit ses mains dans ses poches. Ses pensées se perdaient dans la brume. Ses yeux se fermaient petit à petit, à chaque pas qu'il faisait. Alan marchait, marchait à travers la ville mais n'y trouvait rien. Boutiques étaient fermées, les gens s'étaient enfermés chez eux. Il n'y avait rien. Le néant. Finalement, il s'assit sur les marches d'un immeuble, sous la pluie. Il enfouit son visage dans ses mains et là, une odeur familière lui chatouilla les narines. Une odeur délicate, telle une fleur s'ouvrant à la douceur du printemps. Il leva la tête et hûma l'air plus abondamment l'air. La pluie n'arrangeait rien. Il se leva et chercha avec son odorat. Il caressa l'air du bout des doigts, comme pour l'aider à retrouver Camille. Il se mit à courir sous la pluie et là, il vit enfin le corps d'une personne étendue par terre. Camille ? Peut-être. Au pire, si ce n'était pas elle, il aurait le droit à un bon dîner. Il se précipita sur le corps et la retourna. Oui, c'était bien elle. Il lui caressa la joue. Elle avait l'air si fragile mais si paisible endormie. Il lui caressa les cheveux, ses cheveux si bouclés, raidis par l'eau de pluie. Il lui leva la tête en lui murmurant que tout irait bien. Il baisa son front puis la prit dans ses bras, telle une princesse. Il marcha dans les rues de Forks et regagna l'appartement qu'il avait loué.

Arrivé devant la porte de son appartement, Alan chercha dans la poche de sa veste les clefs de sa maison. Il la tenait toujours dans ses bras, fermemant pour ne pas qu'elle tombe, mais doucement pour ne pas lui faire de mal. Il finit par mettre la clef dans la cerrure, il la tourna et ouvrit la porte. Il entra dans l'appartement, sobre, pratiquement aucuns meubles. Il se dirigea sans hésité vers sa chambre où un lit y était disposé. Alan la posa délicatement sur le matelas. Il lui caressa le visage avant de partir dans la salle de bain pour y chercher une serviette. Il revint à toute vitesse puis essuya le visage de Camille délicatement. Il caressa la veste de la jeune femme. Ses mains tremblaient de désir à l'idée de la déshabiller et de découvrir son corps nu. Mais quelque chose l'en empêchait. Du respect ? Peut-être, il ne le sut pas. Il déposa la serviette sur Camille, puis une couverture. Il s'assit près d'elle puis, honteux d'être aussi pudique, il s'allongea près d'elle. Sa tête callée contre l'épaule de Camille, il ferma les yeux sans pour autant dormir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camille Valois

avatar

Féminin Nombre de messages : 83
Âge rpg : 18 ans ~ 716 ans
Métier : lycéenne
Date d'inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Camille?...   Lun 20 Avr - 0:56

Camille se réveilla, elle ouvrit un œil, puis l’autre, et la première chose qu’elle vit, c’était un plafond, elle tourna la tête d’un côté et vit un mur… c’est elle alors qu’elle sentit, oui elle le sentit lui… Et elle le vit, LUI, Alan, qui était à côté d’elle. Elle se releva d’un coup, prenant une position assise, le regard tout autant interrogateur qu’effrayé. Comment ? Où ? Pourquoi ? Voilà les questions qu’elle se posa en le regardant, allongé à côté d’elle, les yeux fermés. Bien sur qu’il ne dormait pas. Elle, d’ailleurs, elle n’avait pas dormi juste évanoui par manque de sang, elle se sentait toujours faible, et surtout affamée. Camille se leva du lit comme elle pouvait avec une grande vitesse et se plaqua sur le mur en face du lit. Alors d’une voix agacé mais tout aussi autoritaire, elle le questionna.

Qu’est-ce que tu fais là ? Qu’est-ce que je fais là ? Où sqommes nous? Répond !

Elle posa une de ses mains sur son front, et cligna une fois mais longuement ses yeux, comme si elle allait retomber dans le coma, mais elle tint bon. Elle passa sa main derrière la tète comme pour essayer de se rappeler, elle sentait ses cheveux toujours humide, alors elle se rappela de la pluie de la jeune fille… Elle ne devait pas se retrouver seule avec lui. Elle voulait éviter tout contact avec ce personnage au risque de redevenir la psychopathe assoiffée de sang. Elle savait quel genre d’individu il était, elle connaissait bien ce genre de personnage, elle en avait côtoyé des dizaine voire des centaines, tous rêveur de voir les vampires supérieur aux humains devenir les maîtres du monde, être l’égale de Dieu sur Terre, contrôler, pouvoir… des choses mots que Camille avait commencer à renier il y a déjà 100 ans…

Alors elle le fixait en attendant ses réponses, il ne semblait pas se lever ou même bouger ne serait-ce une paupière ou bien un doigt.

_________________

~ Tel une reine dans la nuit
Mon charme te séduit
Ma beauté envoûtante
Fais de toi ma servante ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan Linard
Admin Sociopathe-pervers-sadique
avatar

Masculin Nombre de messages : 538
Age : 25
Clan || Meute || Famille : Clan Negens
Âge rpg : Trop vieux pour être comptabilisé ...
Métier : Buveur de sang// Modo Tout Puissant
Date d'inscription : 05/01/2009

MessageSujet: Re: Camille?...   Lun 20 Avr - 1:45

Alan battit des cils plusieurs fois avant de se rendre compte que, à côté de lui, la place était vide. Comme pour s'en assurer, il tapota les draps de lit. Rapidement, il se leva et s'essaya en tailleur au bord du lit, face à Camille. Elle était encore plus pâle que d'habitude, elle avait l'air faible et en manque de sang. La tête légèrement penchée sur le côté, les yeux rivés sur la jeune femme mais comme perdu dans le vide, Alan resta longtemps immobile, sans prononcer un mot, ce qui désorienta davantage la belle qui s'énerva à poser une multitude de questions. Quelques minutes s'écoulèrent et Alan n'avait toujours pas parlé. Il se contentait de regarder droit dans les yeux Camille, qui se sentait de plus en plus perdue. Jusqu'à présent, son visage ne laissait rien transparaitre mais, un léger rictus se dessina sur ses lèvres. Il avait gagné. Il avait tout gagné. Il se tourna, posa ses pieds sur le sol, se leva et se remit face à elle en croisa les bras sur son torse. Il leva hautainement la tête puis, après un long soupir, il dit calmement :

" - On est chez moi, Camille. La nuit vient de tomber. Je t'ai ramassé sur le trottoir, tu gisais sur le sol, en manque de sang. Tu aurais du boire le sang de cette fille, et par orgueil, tu as refusé. " .


Doucement, sans gestes brusques, il s'avança vers Camille. Il savait très bien que, en temps normal, elle ne pouvait pas rivaliser avec lui mais là, étant plus fragile, elle ne pourrait même pas se débattre. Plus il avançait, plus il se rapprochait d'elle. Il la fixait, droit dans les yeux, pour essayer de cerner ses sentiments. Enfin, il se retrouva à quelques centimètres d'elle. Il leva sa main et lui caressa une mèche de cheveux. La bouche légèrement ouverte, comme s'il pouvait respirer encore, il dit d'une voix à peine audible :

" - Tu ferais mieux de te sécher et de te changer. Même si tu ne peux attraper froid, ce serait dommage qu'une fille comme toi soit dans cet état là...".

Sa main glissa sur la joue de la jeune femme. Il ajouta :


" - N'est-ce pas ? ".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camille Valois

avatar

Féminin Nombre de messages : 83
Âge rpg : 18 ans ~ 716 ans
Métier : lycéenne
Date d'inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Camille?...   Lun 20 Avr - 20:28

Camille était toujours collé au mur et observait les moindres faits et gestes du vampire. Elle ne savait toujours pas où elle se trouvait mais une question encore plus importante était à poser… Que lui avait il fait pendant son inconscience ?! Avait-il su rester droit et ne rien tenter ou bien avait il abuser d’elle sans qu’elle ne puisse le repousser ?... Malgré l’ambiance stressante, le silence recouvrit la pièce, agaçant alors encore plus Camille qui souhaitait avoir des réponses. Alors Elle ne détacha pas son regard d’Alan, qui se leva enfin et s’approcha petit à petit d’elle en répondant à ses questions. Elle gisait sur le sol disait il… La jeune fille détourna le regard quelque seconde afin de réfléchir. Oui, elle se rappelait ! Elle avait presque cédé à la tentation, elle avait quitté le lycée en courant, et mouillée par la pluie elle avait atteint le centre ville, mais ensuite… le trou noir !

Elle reposa immédiatement ses yeux sur lui, qui ne cessé d’avancer à petit pas, comme s’il essayer de ne pas l’effrayer ou bien par pure sadisme, aimant faire durer le suspense… peu importe, elle ne se sentait pas à l’aise avec lui. Elle savait de quoi il était capable, et surtout elle avait pu évaluer sa force ou peut être une partie de sa force, peu importe, si ce n’était qu’une partie, un tiers ou bien un huitième, le fait était toujours le même, elle était réellement impuissante face à lui. Néanmoins, elle n’avait pas oublié son courage et son mordant habituel, il valait mieux mourir avec courage et honneur qu’avec lâcheté et peur. Quant à s’abaisser, il en était hors de question ! Elle était bien trop têtue et fière de sa personne pour pouvoir s’abaisser devant quiconque la forcerait.

Il était maintenant plus qu’à quelques centimètres d’elle. Alan leva la main, et sans savoir ce qu’il allait faire, Camille fronça les sourcils, prête à tout de sa part. Elle avait laissé son don de côté pour lui, histoire de ne pas le fâcher davantage. Mais elle savait bien quel type de personne ou de vampire il était… certainement un schizophrène, le genre de personne instable et capable de tout !

Il conseilla à Camille d’aller se sécher et de se changer… Il n’avait pas tout à fait tord, même si elle ne ressentait pas le froid, et que son propre sang était aussi froid que pouvait l’être un iceberg… Elle sentit alors la main d’Allan glisser le long de son visage, alors d’un reflexe elle empoigna le poigné du vampire retirant sa main de son visage.

Qui es-tu pour me toucher sans ma permission ?!

Camille se poussa légèrement, elle aperçut la porte qui conduisait à l’autre pièce.

Merci pour ce soir ! Mais n’attends rien d’autre de moi… Tu as raison, je devrais aller me changer, c’est pourquoi je rentre…

Elle entra dans l’autre pièce qui semblait vide et qui manquait… vraiment d’une touche féminine. Elle était aussi sobre que sans gout. Alors qu’elle marchait, elle sentit au fond d’elle quelque petit vertige, qu’elle ne laissa pas paraitre devant l’hôte. A voix basse elle marmonna...

Il faut réellement que je trouve du sang, ou je vais devenir folle

_________________

~ Tel une reine dans la nuit
Mon charme te séduit
Ma beauté envoûtante
Fais de toi ma servante ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan Linard
Admin Sociopathe-pervers-sadique
avatar

Masculin Nombre de messages : 538
Age : 25
Clan || Meute || Famille : Clan Negens
Âge rpg : Trop vieux pour être comptabilisé ...
Métier : Buveur de sang// Modo Tout Puissant
Date d'inscription : 05/01/2009

MessageSujet: Re: Camille?...   Jeu 23 Avr - 2:58

Doucement, Alan caressait la joue de la jeune femme et violemment, elle le repoussa. Ce geste le fit reculer d'un pas, même s'il souriait. Pourtant éloigné, il se sentait plus proche d'elle que jamais, plus incorporer en elle, comme s'il ferait à jamais partit d'elle. Il l'avait touché et il savait qu'elle détestait ça. Maintenant, elle ressentirait encore la "chaleur" de sa main sur sa joue. En même pas quelques secondes, Camille chercha la sortie et la gagna en le remerciant. Il la laissa sortir de la pièce puis attendit que les pas de la jeune vampire la mène juste devant la porte d'entrée pour s'empresser de lui barrer la route. Au moment où elle ouvrit la porte, il la refermant dans un vulgaire claquement et s'adossa contre la porte en lui souriant. Il se frotta contre cette dernière et dit à Camille en se mordant la lèvre inférieure :

" - Tu crois sincèrement que je vais te laisser partir ? " .

Un petit rire sadique sortit de ses lèvres roses. Un instant, il la contempla de haut en bas : cela se voyait, elle ne tiendrait pas une minute dehors. Ses jambes tremblaient du manque de sang, de vrai sang, de celui d'une belle vierge immaculée. Les quelques gouttes qu'il lui avait fait goûter lui avait rappelé le goût véritable du sang humain qui n'avait rien à voir avec celui d'un pauvre animal. D'ailleurs, ni avait-il pas assez de pauvres animaux en voie de disparition pour en tuer d'autres ? Bientôt, les chiens et les chats se feraient rare avec ces pseudo-vampires. Tout mielleux, il continua :

" - Regarde toi Camille... Tu ne pourrais pas faire deux pas sans retomber dans les pommes." .


Très vite, Alan devait trouver quelque chose pour la faire rester. Tout ce qu'il voulait, c'était hûmer l'odeur des cheveux de Camille. Sentir son corps près du sien. Etrangement, pour lui, cela n'avait rien de sexuel. C'était une sorte de défit que de charmer la belle, d'éviter que la blanche colombe ne s'envole alors qu'il lui ait à peine effleurer les plumes. Elle était aussi le premier vampire qu'il avait connu, ormit celui qui l'avait vampiriser. C'était un devoir que de la rallier à sa cause. A ce moment, il aurait donné n'importe quoi pour toucher ses lèvres une dernière fois.

Sa tête se pencha sur le côté, il haussa un sourcil : il avait une idée. Il croisa les bras sur son torse et ajouta durement :


" - Je ne te ferais pas de mal, si c'est ça qui te fait si peur. J'ai dû être trop brutal en "t'amenant" à boire le sang de cette fille. J'aurais dû faire preuve de diplomatie. Mais le temps presse. Je suis seul, dans une ville que j'habite depuis pourtant longtemps, et je n'ai rencontré aucuns vampires. Tu dois comprendre ma détermination à vouloir te garder près de moi ... ".

Il détourna la tête un instant pour regarder à travers la fenêtre en face de lui. Un pigeon qui passait par là s'asseya sur le rebord et se mit à roucouler gaiement. Alan cligna plusieurs fois des yeux avant de retourner à la réalité. Il continua plus doucement :

" - Je peux te fournir du sang. La salle de bain est à ta disposition. J'ai des vêtements que je peux te prêter..." .

Il porta à nouveau son attention sur la jeune femme. Leurs regards se croisèrent et il clôtura d'une voix candide :

" - Reste un peu. S'il te plait. ".

On aurait presque eu pitié de lui. Il avait une bouille d'enfant sur le point de pleurer comme si on allait le laisser seul pour toujours. Les yeux de Camille lui rappelaient tellement une connaissance, des yeux si doux, si atendrissant, si protecteurs. S'il aurait pû, il se serait blottit dans ses bras pour oublier le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camille Valois

avatar

Féminin Nombre de messages : 83
Âge rpg : 18 ans ~ 716 ans
Métier : lycéenne
Date d'inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Camille?...   Jeu 14 Mai - 23:22

[Alan ^.^, comment te dire que je suis réellement désolée de t'avoir fait longuement attendre.... vraiment, mais j'ai circonstance atténuantes xD, bref je t'ai fait un bô poste... enfin j'espère :p]

Tant bien que mal, Camille essaya de rejoindre l’autre porte. Elle sentait que ses forces l’abandonnées, et qu’elle ne pourrait pas se battre contre lui… C’est alors arrivait devant la porte, elle posa la main sur la poignée et la tourné doucement, à peine la porte fut entrouverte, que le vampire la referma d’un coup sec, il s’empressa de s’interposer entre elle et la sortie. Dos à la porte, face à la jeune femme, il mordilla sa lèvre tout en avouant qu’il ne désirait pas la laisser partir. Camille fut furieuse de son attitude, mais elle n’en fut pas plus choquée, elle s’attendait à cette réaction de sa part… En fait, c’était bien la première fois, qu’il était prévisible. Face à ça, elle ne dit point mot, néanmoins son expressions en disait long sur ce qu’elle pensait. Il n’avait pas besoin de savoir lire dans les pensées. Il se mit à rire, un petit rire sadique qui ne plaisait guerre à Miss Valois. Elle sentit son regard posé sur elle, comme s’il contemplait un bien, ou un bijou qu’il venait d’acquérir. C’est alors qu’il affirma qu’elle ne pourrait pas faire deux pas sans tomber dans les pommes. Des propos qui offensèrent la jeune demoiselle. Elle détourna le regard pour chercher un autre endroit de passage. Il était inutile de rester là à bavarder avec lui. Elle vit alors une fenêtre, elle était assez grande pour qu’elle puisse se sauver, néanmoins elle ne se sentait pas assez forte pour arriver sans dommages à l’extérieur… Elle posa une nouvelle fois ses yeux sur l’individu. Il pencha sa tête sur le côté, haussa un sourcil tout en croisant ses bras. Il était sans nul doute devenu attirant, d’une certaine façon… Camille se demandait si la faim ne la rendait pas folle enfin de compte. Ses sens devenaient de plus en plus flou… Alors il continua d’argumenter afin qu’elle reste chez lui. Camille n’avait pas envi de se retrouver avec lui, non seulement parce que leurs moralités étaient très différentes, mais aussi parce qu’elle ne lui faisait pas confiance. Ceci dit… elle lui devait la vie, en quelque sorte. Sans lui, elle serait certainement encore dehors, sous la pluie. Tandis qu’il tourna la tête, Camille réfléchissait à ce qu’elle pouvait faire… Elle n’avait d’autre solution que de rester, d’autant plus qu’il lui proposé de la nourrir… Alors leur regard se croisa et d’une voix aussi naïf qu’il pouvait le faire croire, il l’implora de rester.

Tu me donnes ta parole ? Puis-je croire en tes mots ?! Je…

Camille se sentit partir, ses jambes ne pouvaient plus la porter, alors elle tomba à genoux puis à terre devant le vampire. Tout en posant sa main sur son front, on sentait l’agacement de la jeune fille, elle était bien trop fière pour lui demander de l'aide directement.

_________________

~ Tel une reine dans la nuit
Mon charme te séduit
Ma beauté envoûtante
Fais de toi ma servante ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan Linard
Admin Sociopathe-pervers-sadique
avatar

Masculin Nombre de messages : 538
Age : 25
Clan || Meute || Famille : Clan Negens
Âge rpg : Trop vieux pour être comptabilisé ...
Métier : Buveur de sang// Modo Tout Puissant
Date d'inscription : 05/01/2009

MessageSujet: Re: Camille?...   Sam 23 Mai - 0:51

[ J't'ai dit que c'était pas grave et puis moi aussi je t'ai fait attendre :P ]

Tendrement, il hocha la tête sur le côté sur le côté et observa Camille. Elle, si faible, si belle, si naïve. Croyait-elle réellement qu'il lui donnerait du sang animal ? Il avait su l'endoctriner à merveille. Elle serait à lui, rien qu'à lui, tout entière. Il secoua la tête en guise d'approbation puis, au moment où il allait ajouter qu'il pourrait lui laisser sa chambre, elle s'effondra lentement sous ses yeux. Assez surprit qu'elle s'effondre à nouveau devant lui, il n'eut même pas le réflexe de la retenir. Il la regarda un moment avant de se rendre compte qu'elle était tombée à nouveau. Ses cheveux bruns bouclés étendus sur le sol lui rappelait ceux de sa mère, qu'il avait tué. Il ne manquait plus que la marre de sang pour reproduire le tableau. Il écarquilla les yeux : non, elle n'était pas sa mère. Elle était trop belle, trop bonne pour ça. Il s'accroupit lentement et attrapa la belle Camille. Il se releva et porta la demoiselle jusqu'à sa chambre. Cette fois, il aurait le courage de la déshabiller. Il la déposa délicatement sur le lit et s'exécuta à sa tâche. Ses habits étaient encore un peu mouillé mais il lui serait plus facile de les retirer. Il passa ses mains sous le haut de la jeune femme et le lui retira en effleurant son soutien-gorge. Il frémit. Rien qu'à l'idée de découvrir davantage la beauté divine, il en jouit d'avance. Il glissa ses mains sur le torse de la jeune femme et lui retira son pantalon. Coquette, elle possédait des sous-vêtements à la hauteur de sa prestance. Elle était presque nue devant lui. Il resta quelques minutes face à ce corps inerte, dépourvu de vie et qui pourtant, vivait.

Il devrait au plus vite trouver du sang à lui faire boire. Il n'aurait pas de mal à trouver une demoiselle avec laquelle il pourrait s'amuser avant de boire sons ang et d'en donner à Camille. Il déposa ses lèvres sur le front de Camille et lui chuchota :


" - Ne t'inquiète pas... Je reviendrais bientôt, tu pourras bientôt boire du sang. ".

En hâte, il sortit de chez lui en emportant les clefs. En même pas une heure d'attente, il trouva une jeune et frêle fille qu'il assomma et emmena chez lui. Une fois revenu dans son antre, il déposa le corps de la jeune femme et se remit au chevet de Camille. Trop faible , elle dormait encore. Il pourrait déposer le sang dans sa gorge. Il attrapa le corps de la victime et mordit à grand coup dedans. Une fois le sang coulant à flot, il redressa le corps inerte de Camille et fit un transfert : le sang dans la bouche d'Alan, par le biais d'un baiser, se retrouva alors dans celle de la jeune vampire. Il fit plusieurs transferts puis, après avoir jugé que ceci serait suffisant pour la remettre d'aplomb, il jeta le cadavre dans un coin de la chambre.

Alan rallongea Camille sur le lit, confortablement. Toujours dénudée, il lui caressa le ventre et se blottit contre son corps. Ses mains se baladèrent sur tout le corps de la belle, sans jamais s'arrêter, sans jamais être gêné des obstacles rencontrés. Sa peau était douce, tellement douce qu'on aurait dit de la soie. Une soie des plus délicate. Jamais il n'avait espéré rencontrer une telle aubaine. Elle n'appartenait qu'à lui, rien qu'à lui, tout entière. Il savourait chaque instant passé avec elle et n'espérait pas qu'elle se réveille de si tôt. Finalement, il se redressa et trouvant la situation trop belle pour résister, il passa une jambe de l'autre côté du corps de Camille pour se retrouver à califourchon sur la jaune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camille Valois

avatar

Féminin Nombre de messages : 83
Âge rpg : 18 ans ~ 716 ans
Métier : lycéenne
Date d'inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Camille?...   Mar 26 Mai - 15:22

Evanouie, Camille ne sentit pas Alan la porter et l’emmener dans la chambre afin qu’elle soit allongée sur le lit. Dans ses songes, elle revoyait sa vie d’avant, celle avant d’être transformer en monstre assoiffée de sang. Toutes ses fêtes, être entourée des nobles, et être éprise de beaux jeunes hommes lui faisant l’amour, comme on disait avant, autrement dit la cour… Toutes ses réjouissances lui manquaient au fond d’elle. Beaucoup de vampire aimaient leur sort, celui d’être puissant, immortel, maitre des humains, mais Camille… oui Camille, ne voyait pas ça du même œil. Elle aurait voulu mourir ce soir là, plutôt que d’avoir fait l’objet d’une soit disant vampirisation, condamnée à courir après le sang, dépendante d’une envi constante de tuer. Oui, elle avait l’immortalité, Oui, elle avait le pouvoir de lire dans les pensées… mais à quel prix ?! Elle est seule aujourd’hui, et malgré son mauvais caractère et son orgueil, elle le sentait et ça la rendait plus malheureuse que tout, tout autant aigris qu’indifférente au monde. Quant à son pouvoir… parfois valez mieux ne pas savoir ce que pensent les gens ! Mourir ! Oui, elle avait pensé à mourir… mais ce n’était pas aussi simple, elle n’était pas dans Buffy contre les vampires, où seul un coup de pieux dans le cœur pouvait abréger ses souffrances… non, là il fallait que quelqu’un déchire ses membres et la brûle ! Mais qui serait assez fou ou bête pour accepter cette requête ? Même le vampire le plus malsain du monde n’acceptera pas de le faire !... Puis elle sentit quelque chose lui traverser le corps, quelque chose d’agréable, une sensation de déjà vu, sa peau en frémissez, son corps devint alors chaud d’excitation. Qu’est-ce que c’était ? Qu’est-ce qui parcourraient ses veines ? C’était tellement agréable, qu’inconsciemment elle ne voulu pas se réveiller, pour laisser durer le plaisir ! C’est alors que ses pensées vinrent au moment où elle était à son apogée de vampire… l’une des plus femmes les plus craintes dans le monde de l’ombre, celle qui jouissait de l’orgie et des génocides et elle aimait ça. Elle était respectée, crainte, et elle aimait ça ! Elle avait du pouvoir sur les autres, elle inspirait la craintes pour certain, l’image d’une reine pour d’autre, et elle aimait ça ! Mais quelque chose la réveillé, comme une sensation de danger… Alors elle ouvrit un œil, puis l’autre et vit Alan juste au dessus d’elle, une jambe de chaque côté… Elle ressentait toujours cette sensation de bien être, malgré son corps froid, elle le sentait chaud. Tout en fixant le vampire, elle sentit le sang dans la pièce. Elle comprit alors ce qu’il avait fait… On ne su pas vraiment qui se réveilla dans ce corps… Camille remarqua quelques gouttes de sang qui étaient restées sur ses lèvres, alors, elle se releva un peu, glissa sa main dans les cheveux d’Alan et rapprocha sa bouche de la sienne, et fini par l’embrasser longuement… Alors encore, on ne su pourquoi ? Par remerciement ou par excitation du au sang avalé malgré elle. Puis, elle se recula et avec un sourire aussi envoutant que diabolique, elle s’adressa à lui :

Ca c’était pour le sang…

Son visage changea alors d’expression, ses traits devenaient plus durs, elle montrait sa colère, et elle gifla Alan avec une grande force.

Et ça, c’est pour avoir jouer avec moi pendant que je dormais ! Comment veux-tu que je te fasse confiance !

_________________

~ Tel une reine dans la nuit
Mon charme te séduit
Ma beauté envoûtante
Fais de toi ma servante ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan Linard
Admin Sociopathe-pervers-sadique
avatar

Masculin Nombre de messages : 538
Age : 25
Clan || Meute || Famille : Clan Negens
Âge rpg : Trop vieux pour être comptabilisé ...
Métier : Buveur de sang// Modo Tout Puissant
Date d'inscription : 05/01/2009

MessageSujet: Re: Camille?...   Mar 26 Mai - 15:53

En premier lieu, sa joue le fit horriblement souffrir. Jamais ne s'était-il prit une aussi grosse gifle. Jamais il n'avait été frappé, d'ailleurs. Il porta une main à sa joue endolorie puis retira sa veste qui était toujours sur ses épaules. Il se leva et la contempla : elle semblait très énervée. Il esquissa un demi sourire narquois tout en penchant la tête sur le côté. Maintenant qu'elle avait "regoûté" au sang humain, elle ne pourrait plus s'en passer. Il s'approcha furtivement d'elle puis, d'un geste attendrissant, passa sa main dans les cheveux bouclés de la jeune femme. Ses doigts glissèrent facilement à leurs contact. Aucun obstacle ne pourrait l'arrêter.
En second lieu, une certaine appréhension du baiser. Oui, ce baiser si doux, qui, même après une lourde claque, restait présent sur ses lèvres. Le transfert du sang d'une bouche à l'autre lui parut d'une extrême douceur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camille Valois

avatar

Féminin Nombre de messages : 83
Âge rpg : 18 ans ~ 716 ans
Métier : lycéenne
Date d'inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Camille?...   Lun 1 Juin - 12:23

[Désolée c'ets pas très long... en manque d'inspiration ^^" ça sera mieux la prochaine fois xD promis ^_-]

Camille le regarda d’un air offensé, il ne semblait pas réagir. De toute évidence, elle n’aimait pas ses manières, certainement un des côtés qu’elle avait gardé de l’ancien temps, celui de l’amour courtois. Le fait d’être au dessus d’elle, dans cette position, comme s’ils avaient lié un lien plus fort que de l’amitié, agressé l’orgueil de Camille, qui se sentait comme conquise ! Il se passa la main sur sa joue rouge… Elle n’avait pas mesuré sa force, la colère ne prend pas de gant. Il retira sa veste, et Camille continuait de le regarder, même si son corps brulait de désir, elle ne pouvait s’abaisser devant lui, elle ne l’avait jamais fait même étant humaine ! Il se leva et la jeune vampire s’attendait à une possible réplique, vengeance de sa part. Elle connaissait sa force, du moins ce dont il était capable. Si elle avait peur… oh oui, plus de ce que vous croyez, mais le courage et la fierté étaient d’autant plus fort. Il n’y a pas de courage sans peur, lui dirait-on, autrement ce n’est que de la folie ! Il s’approcha d’elle assez rapidement, et d’un geste intentionné, il passa sa main dans les cheveux de Camille. Ses doigts glissaient le long de ses boucles, alors elle posa elle aussi sa main sur la sienne, suivant les mouvements. Cette caresse suffit à calmer sa colère. Elle ne le quitta plus des yeux, et d’un sourire vicieux, elle s’adressa à lui d’un ton envoutant.

Soit gentil… Apporte-moi des vêtements secs ! Et mets moi ça dehors, ça sali le sol ! dit-il en montrant le corps inerte de la victime.

Alors elle se leva, du lit. En sous vêtement, elle se dirigea vers la salle de bain, laissant le soin à Alan d’obéir à ses exigences !

Je vais prendre une douche. A tout de suite !

_________________

~ Tel une reine dans la nuit
Mon charme te séduit
Ma beauté envoûtante
Fais de toi ma servante ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan Linard
Admin Sociopathe-pervers-sadique
avatar

Masculin Nombre de messages : 538
Age : 25
Clan || Meute || Famille : Clan Negens
Âge rpg : Trop vieux pour être comptabilisé ...
Métier : Buveur de sang// Modo Tout Puissant
Date d'inscription : 05/01/2009

MessageSujet: Re: Camille?...   Lun 1 Juin - 15:39

[ Camille xDDD !!! Désolé , j'avais pas finit xD !! J'ai eu quelques petits problèmes et j'ai pas eu le temps de te répondre >___< !!! Bon , vu que ton poste est super ;___; et que c'est ma faute , bah ... Je go te répondre , je suis encore désolé , sincèrement >ç< ! ]


Jamais n'avait-il réagit aussi bien après une gifle d'autant plus violente. La main de la belle Camille sur la sienne lui parut plus douce que la chair chaude de toutes ces autres humaines. S'il aurait pu, il aurait glissé ses mains sur ses hanches frêles. Il ne le fit tout de même pas. En sous-vêtements, la jeune femme lui demanda de lui apporter des vêtements secs. Elle allait prendre sa douche. Alan ne la suivit pas. Il déposa son regard sur le cadavre inerte de la jeune fille puis se décida à l'attraper. Il sortit un instant et la déposa dans un coin de rue plus loin, près d'une poubelle. La police finirait bien par trouver son corps. Il remonta à toute vitesse à l'appartement et chercha dans son armoire tout vêtements qui pourraient aller à la demoiselle. Il sortit une chemise blanche, avec deux, trois tâches de sang qu'il n'avait réussit à enlever et un jean plutôt moulant déchiré au niveau des chevilles. Il soupira. ceci conviendrait parfaitement. Il resta longtemps silencieux, assit sur le lit à observer les affaires mouillées de la belle Camille. Ses yeux semblaient perdus dans le vide. Son esprit était ailleurs, comme souvent. Il soupira une fois encore, fortement. Il passa une main dans ses cheveux ébènes puis se leva et toussota dans son poing. Il hésitait. La rejoindre ou bien la laisser tranquille ? Après tout, pourquoi hésitait-il ? Il était un vampire, la race la plus forte sur ce monde et il pouvait donc faire ce qui lui plaisait. Il marcha vers sa salle de bain , hésitant tout de même, et ouvrit la porte doucement, sans la faire grincer. Il pénétra dans la pièce et entendit l'eau couler. Il se rendit compte qu'il devait avoir une bonne excuse pour venir la déranger. Il retourna sur ses pas et prit dans ses mains, soigneusement, le petit paquet de vêtements. Il le tapota puis se redirigea vers la salle de bain. L'eau semblait toujours couleur. Il entra, sans frapper et déposa les vêtements sur une penderie puis s'adossa contre le mur, les bras croisés sur son torse. Il attendit. Il attendit qu'elle sorte, cherchant de sa main mouillée la serviette qui lui caresserait le corps pour la réchauffer et la sécher. Il attendrait qu'elle le regarde, qu'il puisse s'approcher et qu'il puisse glisser à nouveau ses doigts dans ses cheveux bouclés. Chaque goutte tombée sur le sol le faisait frémir d'envie. Puis soudain, l'eau s'arrêta de couler. Il leva la tête, à l'affut d'un quelconque geste. Alan pencha la tête sur le côté et attrapa une serviette près de lui, il la tendit vers la douche et murmura :


" - Tiens ... Je t'ai trouvé aussi des vêtements propres... ".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camille Valois

avatar

Féminin Nombre de messages : 83
Âge rpg : 18 ans ~ 716 ans
Métier : lycéenne
Date d'inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Camille?...   Dim 28 Juin - 15:39

[j'ai eut un peu de temps... tiens en plus j'étais en inspiration ^.^ / t'as voulu voir la vraie Camille... tu vas pas être déçu du voyage HAHAHA xD]

Camille entra dans la salle de bain, il y avait un miroir juste au dessus du lavabo. Elle y contempla son visage, elle se sentait différente, elle avait à nouveau goûté au sang humain, quel délice… Comment avait elle pu vivre sans en avoir bu auparavant. Comment avait –elle résisté, était elle devenu folle... ? Elle ne se souvenait plus vraiment ce qui la motivé ! Il y a d’ailleurs plusieurs chose qu’elle ne se souvenait plus, était-ce du au sang ingurgité, ce sang lui aurait fait perdre la mémoire ? Serait-elle de nouveau redevenu Cam’ ! Peu importe si elle se sentait différente, ce n’était pas un mal, une sensation qui n’était pas du tout désagréable enfin de compte… c’était comme si elle était libre, on avait brisé ces chaîne qui l’empêcher de voler.

Elle enleva ses survêtements, qu’elle posa sur une chaise qui était vers la porte et entra dans cette petite douche. L’eau chaude coulait à présent, les gouttes coulaient le long de son corps, elle resta ainsi quelques minutes avant de prendre le savon posé à côté et de se laver… elle chercher ensuite un shampoing pour ses cheveux… Ses yeux contemplèrent l’intérieur de la douche, et parmi cette vapeur d’eau, elle trouva enfin de quoi laver ses cheveux bouclés. Une fois le shampoing posé sur ses cheveux, elle massa un peu puis rinça… la mousse emportait par l’eau chaude descendait elle aussi le corps de la jeune vampire pour finir par glisser sur par terre. Toujours dans la vapeur d’eau, elle sortit sa main hors de la douche et tapota tout en cherchant sa serviette, c’est alors qu’une serviette vint à elle toute seule… toute seule non, c’était Alan qui la lui avait donné. Elle l’a prit tout en écoutant ce qu’il disait.

Merci… pour les vêtements et la serviette !

Elle s’enroula dans la serviette, laissant les gouttes dégouliner le long de ses cheveux et tomber par terre, faisant des petites marre d’eau un peu tout autour de Camille. La buée était encore un peu présente, l’atmosphère lourd en chaleur ne dérangeait pas Camille, et ne dérangerai certainement pas Alan. Elle resta alors quelque seconde devant lui, le regardant. Elle ne pouvait toujours pas lire en lui, enfin si bien sur qu’elle pouvait, mais son esprit à lui était toujours confus, rien n’était clair, rien de ce qu’il pensait n’avais de sens... Ou bien était ce elle qui avait un problème avec son don ?! Elle ne savait toujours pas comment prendre cet attachement. Oui l’attachement qu’il portait à Camille… Si c’était uniquement pour assouvir ses pulsions sexuelles il aurait pu profiter d’elle alors qu’elle était inconsciente, ou bien même en étant consciente, il avait largement la force !

Elle s’approcha des vêtements et les déplia pour les regarder. Une chemise blanche avec des tâches de sang, et un jean avec des trous au niveau des genoux. Comme si elle allait mettre ce genre de vêtements… ce n’était même pas pensable ! D’un ton calme mais un peu irrité, elle s’adressa à lui !

Alan

Elle se rapprocha de lui, lui glissant sa main dans ses cheveux et tenant toujours les vêtements dans l'autre...

Penses-tu que je vais mettre ce genre de vêtements ?! Quand je disais trouve moi des vêtements, je ne parlais pas des tiens… crois-tu que je puisse sortir ainsi ?!

Elle reposa les vêtements en boule là où il les avait posés, puis elle attrapa une autre serviette et frotta ses cheveux…

Je veux d’autres vêtements !

_________________

~ Tel une reine dans la nuit
Mon charme te séduit
Ma beauté envoûtante
Fais de toi ma servante ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan Linard
Admin Sociopathe-pervers-sadique
avatar

Masculin Nombre de messages : 538
Age : 25
Clan || Meute || Famille : Clan Negens
Âge rpg : Trop vieux pour être comptabilisé ...
Métier : Buveur de sang// Modo Tout Puissant
Date d'inscription : 05/01/2009

MessageSujet: Re: Camille?...   Dim 5 Juil - 4:04

Une gifle ou même une insulte aurait eu le même effet ; Alan se sentit se raidir sur place. Il recula lentement en faisant craquer quelques vertèbres. Quelle sale petite garce. Comment osait-elle ? Comment pouvait-elle lui dire ça ? Lui, qui lui avait montré la vraie voie, celle qui la mènerait au plus haut ? Tout de même, il tombait de cette hauteur qu'il avait fait de lui. Son égo venait d'en prendre en coup. Il fit craquer ses doigts puis envoya les vêtements valser sur Camille en lui crachant :

" - Si t'es pas contente, t'as qu'à aller t'en acheter ! Je n'suis pas un marchand de fringues ! ".

Furieux et psychotique, il sortit de la salle de bain et dans un immense fracas, il claqua la porte. Pour éviter de passer ses nerfs sur le magnifique visage de Camille, il préféra envoyer son poing contre le mur le plus proche de lui. Mais comment osait-elle ?! Après qu'il lui ait montré qui elle était vraiment, après l'avoir ramené à la raison, elle le traitait comme un chien, son sous-fifre ? Non, jamais ceci ne se passerait, et ce, avec personne. Les seuls ordres qu'il avait reçu étaient lorsqu'il fut jadis un être humain. Désormais, il avait décidé que, comme il était plus fort que quiconque, un Dieu en sorte, jamais plus on ne lui dicterait sa conduite. Encore moins une femme. Une femme vampire. Il secoua la tête nerveusement, faisant craquer ses vertèbres puis vint s'allonger sur le lit pour essayer de se calmer. Comme à son habitude, il déposa sur son ventre un oreiller, puis un autre sur sa tête. Il se mordit la lèvre inférieure. Il fallait qu'il se calme, sinon, IL ressortirait et ferait des choses horribles, plus horribles encore que ce qu'Alan faisait depuis qu'il était vampire. Il soupira, prit une grande inspiration puis se redressa, faisant tomber le coussin qui était sur son visage sur l'autre déposé sur son torse. Il attrapa sa veste, qui demeurait couchée sur le sol, et sortit de sa poche sa boite à médicaments et son paquet de cigarettes. Il prit dans sa main au moins cinq petits cachets et les avala sans eau, ni même du sang. Le jeune vampire soupira un instant puis porta une des cigarettes jusqu'à ses lèvres et l'alluma à l'aide de son zippo fétiche. Légèrement relaxé, il se laissa retomber sur le lit en fermant les yeux, savourant chaque bouffée de cette cigarette qui lui donnait autant de plaisir que le sexe.


*Il faudrait que j'arrive à me contrôler comme ça , tout le temps. J'espère juste qu'elle ne recommencera pas avec ses délires de Princesse, sinon, ça pourrait mal tourner. Pour nous deux.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camille Valois

avatar

Féminin Nombre de messages : 83
Âge rpg : 18 ans ~ 716 ans
Métier : lycéenne
Date d'inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Camille?...   Mer 25 Nov - 12:04

Alors qu’elle s’essuyait les cheveux avec une serviette potable tout en chantonnant légèrement, Alan ne semblait pas aussi détendu qu’elle, il haussa le ton de la voix et claqua la porte. Ce qui, dans un premier temps surpris Camille, mais dans un second temps l’amusant. Oui elle était comme ça la Cam’… énerver les gens c’est sa spécialité ! Mais attention à ne pas aller trop loin jolie vampire… Il faut dire qu’après le coup qu’il venait de lui faire. La forcer à redevenir le vampire sanglant qu’elle était autrefois, alors qu’elle avait réussi pendant plusieurs décennies à ne pas replonger, et voilà qu’elle débarque dans la même ville qu’un psychopathe !

Une fois seule dans la salle de bain, elle s’approcha du lavabo, et passa un coup sur le miroir rempli de buée. Elle y vit son reflet, le reflet d’une fille perdue, qui ne savait pas ce qu’elle allait faire !

- Eh bien qu’est-ce que je vais pouvoir faire de toi ? Dit-elle d’un ton désespéré suivit d’un court soupir.

C’est alors que lui vint une image, oui, d’un coup elle se rappela de la conversation qu’elle avait eut avec cet autre vampire, dont elle ne se souvenait plus de son nom ! Mais par chance il lui avait donné sa carte, oui, elle devait absolument le retrouvé et aller à sa rencontre, peut être que lui pourrait l’aider voire même la protéger de ce malade qui ne la lâche pas d’une semelle !

Alors elle s’habilla des pauvres habits que lui avait donné Alan, de toute façon elle n’avait pas vraiment le choix, ses autres affaires étaient elle ne sait où… Même si ça semblait très confortable, le manque de gout d’Alan exaspéré la jeune femme. Elle se coiffa comme elle le pouvait et se rinça la bouche autant de fois qu’elle avait encore le gout du sang coincé dans sa gorge ! Puis elle se décida enfin à sortir…

Elle jeta un coup d’œil et le vit, là, sur le lit entrain de fumer tout en embaumant la pièce de l’odeur infecte de sa cigarette… Ce qui ne ravit pas la jeune fille qui détestait ces manières un peu trop grossières ! Mais elle n’en dit rien faisant signe de le bouder, histoire de voir sa réaction ! Elle scruta la pièce avec ses yeux histoire d’y chercher son sac et le trouva finalement au bout de quelques secondes. Elle ne se gêna pas pour le prendre et allez dans la pièce d’à côté.

Une fois fait, elle fouilla dedans afin de trouver la carte de ce vampire, ce russe… Oui, elle se souvint qu’il était russe, enfin son nom devait l’être en tout cas, avec des V et Z partout ! Cette idée engendra un léger sourire sur ses lèvres.

- Ahh je savais bien que je t’avais… Elle sortit la carte de son sac et lut le contenu dans sa tête.


* Alexei Kirilov... Manoir Saint Gery ? *

- Hmm…

Effectivement l’adresse allait poser un problème, elle qui venait d’entrer en ville et qui n’avait vu que son hôtel, le lycée et cet appartement bien vide et lugubre ! Un manoir allait lui changer la vie c’était certain !
</FONT>

_________________

~ Tel une reine dans la nuit
Mon charme te séduit
Ma beauté envoûtante
Fais de toi ma servante ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan Linard
Admin Sociopathe-pervers-sadique
avatar

Masculin Nombre de messages : 538
Age : 25
Clan || Meute || Famille : Clan Negens
Âge rpg : Trop vieux pour être comptabilisé ...
Métier : Buveur de sang// Modo Tout Puissant
Date d'inscription : 05/01/2009

MessageSujet: Re: Camille?...   Lun 17 Mai - 23:49

Après avoir tranquillement fumé sa cigarette, Alan finit par l'écraser dans un cendrier qui trainait sur l'un des rares meubles qu'il possédait ; une table de nuit. Il se redressa et s'ébouriffa les cheveux en réfléchissant à quoi dire pour que Camille puisse enfin calmer ses désirs de princesse. Certes elle avait de quoi jouer avec ses caprices, mais ce n'était pas une raison pour le traiter de la sorte. Tout d'abord : se calmer, c'est ce qu'il lui fallait. Ensuite, il pourrait réfléchir librement. Mais enfin, il ne pourrait pas accepter ça une minute de plus. C'était lui le maitre et elle devait lui obéir.

Dans un élan, il se leva brusquement et fit valser la porte. Oui, il ne pouvait pas renier ce qu'il était simplement parce qu'une petite bourgeoise emménager chez lui. Les yeux d'un rouge éclatant, Alan s'avança dans la salle de bain et ouvrit la porte dans un fracas en lui crachant :


" - Bon, écoute-moi ! On va être amener à cohabiter donc t'as intérêt à y mettre du tien ma grande parce que ça risque de mal se terminer ! ".

Soudainement, il sourit. Cela paraissait plus simple en réalité, s'imposer de cette manière avec une princesse. Il posa ses mains sur ses hanches en affichant se sourire sadique qu'on lui connaissait bien puis feula comme pour augmenter sa puissance envers elle. Oui, le feulement était quelque chose de tellement puissant, qui rendait les vampires encore plus intouchables qu'ils ne l'étaient.

Alors qu'il reprenait confiance en ses capacités, le vampire observa minutieusement la jeune femme et vu qu'elle tenait un papier dans ses mains. Un papier avec quelque chose d'écrit dessus. Des numéros. Un numéro de téléphone sûrement. Son nez se plissa en même temps que ses sourcils. Avait-elle l'intention de partir après ce qui s'était passé ? Non, impossible, elle venait de perdre ses repères, elle avait replongé. Impossible. Il ne pouvait l'accepter. D'une vitesse incroyable, il s'avança vers elle et lui attrappa le coude violemment. Il lui arracha le bout de papier qui signait l'évasion de la belle et le jeta par terre après l'avoir froissé dans sa main :

" - A quoi tu joues là ?! C'est quoi ce papier ?! T'as intérêt à vite répondre ma belle ... ".

Impusilvement, il lui caressa une boucle. Ses cheveux doux. Non, il ne voulait pas qu'elle parte. La solitude serait pire que tout. Il devrait donc la forcer à rester, la garder captive. Forcément, après une longue cohabitation, elle finirait par l'apprécier et cette captivité ne serait donc plus nécessaire ! Il l'attrapa par la taille et la rapprocha de lui. Tellement proches l'un de l'autre et pourtant si éloignés. Mais ce rapprochement était tel que leurs lèvres s'effleuraient, même si pour cela, Alan devait baisser un peu la tête. Dans un murmure, il lui susurra :

" - Tu ne dois pas partir. Si tu pars, il se pourrait que cette ville devienne mon petit restaurant favoris... ".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Camille?...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Camille?...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Camille Chalmers rejette le DNSCRP comme un instrument de politique Néo-libérale
» Camille Silvan [Pouffy]
» répartition camille
» Camille Kovenbourg [Abeille]
» ¤ Camille Moreau ¤

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Contemplation :: || Forks || :: Rues de Forks.-
Sauter vers: